login :  


  Les emprunts bancaires

Les banques peuvent proposer des crédits à moyen terme (durée maximale de 7 ans) ou long terme (durée pouvant aller jusqu'à 20 ans).

Quelle durée de remboursement choisir?

Pour financer des investissements matériels, choisissez une durée de remboursement au plus égale à la durée d'amortissement légale de ce matériel.

Par exemple, un tracteur que vous amortirez sur 7 ans doit être financé par un prêt d'une durée de 7 ans maximum. Choisissez de préférence une durée légèrement plus courte. En effet, si vous choisissez une durée plus longue (10 ans par exemple) et que le tracteur tombe en panne ou que vous devez investir dans un autre matériel, vous devrez payer un emprunt pour du matériel déjà amorti et qui ne vous sert plus!

Montant du prêt

Il est à négocier avec votre banquier. D'une manière générale, les banques ne financent pas la totalité du montant des investissements : le prêt couvre 70 % du montant hors taxes des biens et jusqu'à 80 % pour les crédits artisanaux.

Vous devez trouver le reste du financement : fonds personnels, aides, investisseurs...

Les banques sont réticentes pour couvrir certains besoins (investissements immatériels, besoin en fonds de roulement). En cas d'impossibilité de remboursement, les biens matériels ou immobiliers peuvent être saisis, revendus, hypothéqués, ce qui n'est pas le cas des biens immatériels.

Avoir des garanties bancaires suffisantes

Les banquiers ne prennent généralement pas plus de risques que le porteur de projet et décident le plus souvent de limiter leur montant de prêt à la hauteur des fonds propres qui sont fournis.

Les banques demandent des garanties financières solides : cautions de proches, hypothèque de la maison... Soyez vigilants à limiter au maximum ces garanties pour ne pas faire prendre de risques à vos proches, votre conjoint(e).

Il existe des organismes spécifiques qui peuvent se porter caution à votre place et garantir le montant de votre prêt en vous évitant de prendre des risques. Plus de détails dans la rubrique aides et subventions.

Finance sociale et solidaire

Pour créateurs d'activités à forte valeur sociale ou environnementale (art, agriculture biologique, ré-insertion, santé...), il existe des financeurs spécifiques. Par exemple, la NEF (Nouvelle Economie Fraternelle) propose des crédits dont le montant varie de 10 000 à 120 000 € en relation avec les taux du marché. Plus d'informations ici.

L'ADIE propose des micro-crédits pour les créateurs d'entreprise qui n'ont pas accès aux prêts bancaires classiques. Plus d'informations ici.